Rassemblement contre le Mac-Drive Barrière de Toulouse Jeudi 9 octobre 2003

Publié le 1 Décembre 2003

 

Plus d’une centaine de riverains se sont rassemblés, Jeudi 16 octobre, à la Barrière de Toulouse pour protester contre l’installation d’un mac-drive. De nombreux sympathisants associatifs sont venus les rejoindre pour soutenir leur action car la délivrance de ce permis de construire va bien au-delà d’un problème d’aménagement de quartier. Il va à l’encontre de nombreuses dispositions de la politique de la ville que ce soit la loi sur l’air, le plan de déplacement urbain (P.D.U.), ou encore le nouveau plan local d’urbanisme (P.L.U.).

 

Huit associations se sont jointes à C.A.U.D.E.R.E.S pour dénoncer avant tout un problème de concertation en ce qui concerne la politique d’aménagement de la ville qui ne peut se faire sans consultation de ses habitants et sans leur adhésion.

 

Il ne suffit pas, en effet , de faire une campagne de communication sur le thème « imaginons ensemble la ville de demain » pour faire de la concertation. Celle-ci doit se bâtir au quotidien avec les habitants et leurs relais que sont les associations. Ils doivent être associés à l’étude des projets et à la prise de décision quant aux opérations d’aménagement qui ont un impact important sur leur cadre de vie.

 

Or, comment se peut-il que dans une ville qui se vante de faire de la concertation un de ses objectifs majeurs, les habitants et les représentants associatifs ne soient pas informés des aménagements de voirie nécessaires à la réalisation de cette opération commerciale?

Pourquoi ce dossier n’a t’il pas été présenté en conseil de quartier, qui est paraît-il, le lieu d’information et d’échanges entre élus et habitants?

 

Les riverains ont découvert en consultant le dossier de permis de construire en mairie, après affichage sur le terrain, l’importance de cette opération et les nuisances qui seront apportées à leur cadre de vie; et ils n’ont eu d’autre choix que d’exprimer dans la rue et dans les médias leur désaccord pour pouvoir être entendu……

 

 

Signature de pétitions et débat public contre l’installation du Mac-Drive

 

Les riverains ont souhaité manifester leur détermination en descendant à nouveau dans la rue, une semaine plus tard, pour signer des pétitions qui ont été adressées au Préfet et au Maire en même temps que des recours gracieux et hiérarchiques.

 

Ce fut l’occasion de rencontres et d’échanges entre habitants du quartier qui se sont appropriés pour un moment, une voie de circulation, simulant ainsi le  « tourne à gauche » ce qui a provoqué un immense embouteillage……

 

Après avoir manifesté leur désapprobation dans la rue, ils se sont retrouvés pour un conseil de quartier improvisé, au bar-restaurant « la table d’armandine » qui leur avait généreusement ouvert ses portes.

 

Les riverains ont ainsi pu consulter les plans, exprimer leur avis avec les représentants des associations et politiques qui avaient répondu présents à l'appel de C.A.U.D.E.R.E.S.

 

Après l'intervention remarquée des avocats, Gérard Boulanger de Bien Vivre Bordeaux et de Pierre Hurmic, élu des verts à la mairie de Bordeaux et à la C.U.B., les participants ont pu débattre avec les représentants des Droits du piéton, de Trans'Cub, de Circulons, de Sacré Quartier, d'Adecats, de Coorcital ainsi que Jacques Respaud, conseiller municipal et conseiller général, venus les rejoindre en fin de soirée.

 

Une occasion pour tous les intervenants d'échanger leurs idées et de présenter leurs actions avec comme fonds de débat .... comment éviter le futur mac-drive!

 

Comité d’entente des commerçants de la Barrière de Toulouse

 

Les représentantes du comité d’entente des commerçants de la Barrière de Toulouse sont allées à la rencontre des commerçants de la route de Toulouse, du cours de la Somme et du Boulevard Franklin Roosevelt pour les informer, plans et photos à l’appui, des nuisances qu’occasionneraient l’installation d’un mac–drive à la Barrière de Toulouse.

 

Les commerçants ont été nombreux à leur faire part de leur inquiétude face à la dégradation des conditions de circulation et à l’insuffisance de places de stationnement. Ils craignent une baisse de la fréquentation de leur commerce, d’une part, par le surcroît d’embouteillage que va provoquer « le tourne à gauche » et la file d’attente au drive, et d’autre part, par l’insuffisance du nombre de places de stationnement affectées au projet ce qui va entraîner un report sur la voie publique au détriment de leur clientèle de passage.

 

31 commerçants ont signé un courrier qui sera adressé au maire de Bordeaux pour l’informer de leur opposition au projet du mac-drive; à noter que 4 commerçants sont sans avis et 5 restent favorables à l’implantation du mac-drive……..

 

Article paru dans le journal Cauderes N°9 (décembre 2003)

Rédigé par Association Cauderes

Publié dans #actions militantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article