EDITO : Votez Cauderes!

Publié le 6 Avril 2014


Sollicités par les uns et les autres à donner notre (votre) avis sur la chose publique, pressés de prendre parti lors d'élections à venir, c'est avec un pas de côté et un brin d'humour que nous vous invitons à voter CAUDERES !
Point de provocation dans cet  appel, plutôt une  forme de boutade pour rappeler que sans les citoyens qui se mobilisent sur les grands (et petits) sujets de société, quels qu'ils soient, à travers les associations, collectifs, comités... le débat d'idées serait plus pauvre et les choix offerts aux politiques plus restreints; tels des aiguillons, revenant sans relâche sur les sujets qui fâchent, bon an, mal an, des prises de conscience se font jour sur tel dysfonctionnement ou injustice dans notre société.
Il est un pouvoir d'agir du citoyen, c'est celui d'éclairer le décideur, de lui proposer des choix; à lui d'en faire bon usage pour faire primer l'intérêt collectif qui  ne se résume pas à la somme d'intérêts particuliers, et notamment à ceux des plus puissants....ou des plus influents.
Il est aussi un devoir d'agir du citoyen qui est de rappeler aux élus qu'il existe des lois qu'il convient de faire appliquer pour favoriser le vivre ensemble, condition indispensable à une qualité de vie dans nos quartiers. Si les beaux discours ne font plus rêver, si les belles  promesses ne font plus que sourire, le citoyen marquant une certaine défiance vis à vis du politique, il existe néanmoins un domaine où il est attendu, c'est d'assurer l'équité entre tous.
Ainsi, peut-on demander à la prochaine équipe municipale qui sortira des urnes d'avoir le courage de permettre à l'habitant, notamment des quartiers zébrés de grandes voies de circulation (boulevards et pénétrantes) comme la barrière de Toulouse de respirer un air de qualité, et de lutter contre la pollution par tous les moyens législatifs dont il dispose.
De la même manière, on peut simplement envisager que les trottoirs soient rendus aux piétons et aux handicapés, les pistes cyclables aux vélos et les arrêts d'autobus aux usagers des transports collectifs; que les écoles soient facilement accessibles pour tous et les jardins  partagés.

Rédigé par Association Cauderes

Commenter cet article