CONSEIL DE QUARTIER DE LA BARRIERE DE TOULOUSE

Publié le 1 Novembre 2005

Lors du dernier conseil de quartier Nansouty / Saint Genès / Simiot/ Barrière de Toulouse, qui s’est déroulé le mercredi 23 novembre 2005 les élus et habitants ont pu aborder les différents problèmes concernant la vie de leur quartier (sécurité, propreté, espaces verts, projets et réalisations…) mais pas un mot sur la barrière de Toulouse…..

Nos représentants ont donc cherché à comprendre pourquoi ils avaient reçu une belle invitation qui visiblement ne les concernaient pas. Ils s’en sont donc inquiétés auprès des édiles présents. Ils furent étonnés d’apprendre qu’en fait, notre barrière est divisée en deux conseils de quartier, la « ligne de démarcation » étant la route de Toulouse. 
 Une partie serait rattachée au quartier Nansouty, Saint Genès et Simiot et l’autre au quartier Albert 1er, Belcier, Saint-Jean…Ils ont donc demandé la réfection de la chaussée, rue de Cauderes, qui comporte de nombreux « nids de poule ». Ils ont également signalé le trottoir défoncé, route de Toulouse, à hauteur de la résidence Balzac, qui a provoqué la chute d’une personne âgée, dont les blessures se sont avérées fort heureusement sans gravité .

Pour tous les projets, aménagements et réalisations, il faut s’adresser « en face », c’est à dire au Conseil de Quartier Belcier, Saint-jean….pour lequel, jusqu’à présent, nous ne recevons pas d’invitation! Ainsi, nos représentants n’ont pu aborder le problème du futur mac drive, ni de la saturation de l’école Somme et de sa cantine, ni du stationnement sauvage sur les trottoirs, ni de l’absence d’équipements collectifs…..

Au lieu de partager un quartier, il serait souhaitable au contraire de renforcer son identité afin qu’il y ait une cohérence dans les problèmes traités et les choix retenus….

Le 21 avril 2005, à l’initiative de l’association « du droit des piétons » une visite sur le terrain a réuni élus, techniciens et associations (Droits du piéton, handicapés (GIHP), vélo-cité, et CAUDERES) pour apprécier la sécurité du cheminement piétonnier dans notre quartier. Après avoir constaté un nombre important de voitures stationnées sur les trottoirs mettant en danger cyclistes et piétons, Ils ont relevé un traitement différencié des trottoirs du carrefour de la barrière de Toulouse.  En effet, Le piéton handicapé a pu emprunter en toute confiance un plan incliné pour traverser mais a du renoncer à accéder à «  l’autre rive », rien n’étant prévu pour le passage du fauteuil roulant, notamment sur les îlots centraux. Les responsables des services de voirie de la CUB et élus présents ont pris note et doivent agir pour uniformiser l’aménagement du carrefour de la barrière de Toulouse.

Espérons que cet exemple vécu les incite à aborder les problèmes du quartier de façon globale !

 

REHABILITATION DU FOYER D’ACCUEIL AU 28, RUE LADOUS

 

Le foyer d’accueil des personnes en difficulté, géré par le Diaconat de Bordeaux, va faire l’objet d’une complète réhabilitation en s’installant prochainement dans des locaux neufs, 28 rue Ladous, à deux pas de leurs anciens locaux. La Présidente du Diaconat de Bordeaux, ainsi que le responsable du projet immobilier sont venus nous présenter cette nouvelle structure de 30 places, qui pourra accueillir également des couples et des familles

Si le nouveau bâtiment apparaît très fonctionnel et de bonne qualité, il n’en reste pas moins que l’aspect architectural est sujet à controverse…..encore du « cube » qui va s’inscrire en rupture avec la lignée d’échoppes et de maisons bourgeoises avoisinantes. Dommage que l’architecte n’ait pas repris à son compte les propositions en matière d’intégration dans le paysage urbain contenues dans le prochain P.L.U….

Par contre, on ne peut qu’apprécier les importants moyens matériels et humains qui vont être mis en œuvre pour leur apporter soutien et accompagnement afin de les amener à retrouver une « vie normale ». D’autre part, les responsables du Diaconat ont insisté sur leur volonté d’échanges et de partage avec les habitants du quartier dans l’intérêt de tous : des visites, repas et des actions bénévoles pourront être envisagées.

Nous resterons à leur écoute pour que la misère qui frappe à l’autre bout de la planète ne nous fasse pas oublier celle qui est aussi à notre porte….

 

RESIDENCE EGINE : DOMMAGES ET MALFACONS

 

Les riverains mitoyens de la résidence, rue de Cauderes et Boulevard Franklin Roosevelt ont subi d’importants dommages lors de la construction des 2 bâtiments de la résidence Egine ; l’un d’entre eux, a du s’adresser au Tribunal de Grande Instance pour obtenir réparation.

Quant aux riverains, qui avaient réservé des parkings et des box à l’intérieur de la résidence, lors de la construction de la résidence en 2001, il leur est toujours impossible d’acquérir ces parkings …quatre ans plus tard !

L’entreprise de promotion Lasserre, n’a pu obtenir le certificat de conformité délivré par la mairie de Bordeaux en raison de nombreuses malfaçons, qui n’ont pas encore été réparées. Des riverains, ont assigné le promoteur auprès du Tribunal pour savoir s’ils pourront un jour profiter de leur garage…..Affaire à suivre.

Article paru dans le journal Cauderes N° 12 (novembre 2005)

 

Rédigé par Association Cauderes

Publié dans #conseil de quartier

Commenter cet article