CAUDERES UTOPISTE ?

Publié le 10 Mai 2010

 

Dans le débat sur la restructuration de la route de Toulouse qui oppose associations de riverains, de piétons, d’handicapés et de cyclistes aux élus de notre quartier et à certains commerçants, les associations ont été qualifiées d’ « utopistes ».

 

  • Est-ce déraisonnable de demander que le bus qui roule en site propre depuis Villenave bénéficie de ce couloir dans cette section de Bordeaux où le trafic est le plus dense et garde ainsi une vitesse commerciale satisfaisante pour ses usagers et attractive pour ceux qui hésitent encore ?

  • Est-ce utopique de penser que la circulation des cyclistes soit sécurisée à la barrière où le danger est le plus grand pour permettre à tous d’adopter ce mode de déplacement pratique et gratuit ?

  • Est-ce être sectaire de privilégier les piétons et plus particulièrement les personnes âgées, jeunes enfants et handicapés dans leur cheminement en leur réservant un espace unique dégagé de tout obstacle ?

  • Est-ce idéaliste de penser que le parking souterrain du mac Do aujourd’hui sous-utilisé serve aussi de parking de proximité et que soit tenue la promesse jadis faite aux commerçants par le gérant et les élus pour préparer la venue du drive ?

  • Est-ce irréaliste de croire que les automobilistes au lieu de s’arrêter juste devant un commerce pourraient stationner à 20 m, même pour y faire des achats d’appoint ?

  • Enfin, est-ce idéaliste de préférer une circulation apaisée dans le quartier pour que chacun vive mieux et parce qu’il faut dès maintenant anticiper un pétrole que l’on sait à l’avenir rare et cher ?

 

Nos élus révèlent dans cet aménagement une vision de l’avenir délibérément tournée vers le passé. Ont-ils oublié que les « utopies d’aujourd’hui sont les réalités de demain » ? .

Article paru dans le journal Cauderes n° 21

 

Rédigé par Association Cauderes

Publié dans #Environnement

Commenter cet article