3ème question écrite au Gouvernement par notre Députée sur les antennes relais

Publié le 22 Décembre 2011

Madame Michèle Delaunay attire l’attention de Monsieur le Ministre auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’économie numérique, sur la répartition inégale et inégalitaire des antennes relais au sein même des communes.

Une récente étude de l’Association Santé Environnement (ASEF) révèle que les habitants locataires des HLM sont plus exposés que les propriétaires de maisons ou appartements. Pour les opérateurs il est en effet bien plus facile de convaincre le seul propriétaire d’un immeuble que chacun des particuliers propriétaires.

L’enquête de cette association regroupant 2.500 médecins consistait en l’interrogation d’une centaine de locataires de HLM d’Aix-en-Provence et d’Aubagne habitant des immeubles sur lesquels entre 12 et 14 antennes relais sont implantées. Nombreux sont ceux qui témoignent de gênes (acouphènes, troubles du sommeil, manque de concentration …) significativement plus élevée que chez la moyenne des Français. L’association souligne même que 83% des personnes interrogées ont constaté une disparition des symptômes après plusieurs jours loin de leur domicile.

A contrario, l’implantation d’antennes relais sur les autres types de logements collectifs est rendue plus difficile par la nécessité de l’obtention de l’accord de tous les propriétaires de l’immeuble.

 Madame Michèle Delaunay lui demande un contrôle de toutes les demandes d’installation des d’antennes relais, par les différents opérateurs, sur les immeubles de type HLM à propriétaire unique afin de limiter la prolifération des antennes sur un même bâtiment et ainsi lutter contre ces implantations discriminatoires. Elle lui demande également de mettre en œuvre une information systématique à destination des locataires avec une mesure des radiofréquences

Rédigé par Association Cauderes

Publié dans #Environnement

Commenter cet article