BOUTD’QUARTIER

Publié le 5 Juin 2009

Dans mon bout de quartier, il y pousse de grands cubes-à-loger-des-citoyens enfin il en poussait, mais ça ne se reproduira sûrement plus, dormez tranquilles, bonnes gens, les pouvoirs publics veillent. C’est bien. Un quartier est si vite défiguré ! Imaginez : mes voisins, dans l’impasse  à côté prétendaient refaire leur toit qui fuyait depuis l’été. Heureusement pour la sauvegarde de notre patrimoine le service de l’urbanisme ouvrait l’œil ! Et mes voisins ont dû revenir plusieurs fois sur leur dossier. Ils ont finalement  été vivement encouragés à refaire le toit de leur échoppe à l’identique, avec des petites tuiles vieillies… et moi ça me rassure, comme ça, peut-être que mon bout de quartier fera l’objet des mêmes attentions que le Bordeaux classé au patrimoine de l’UNESCO …


Et cela me rassure d’autant plus que lors d’une réunion de riverains au Centre de Formation des Apprentis,  avec le président de la chambre des Métiers de la Gironde et les responsables du CFA, j’ai appris que celui-ci déménagerait définitivement d’ici trois ans et que d’ici quelques mois le terrain – d’une superficie de plus d’un hectare , ce n’est pas rien ! – serait vendu au promoteur le plus offrant alors maintenant je sais que les pouvoirs publics veilleront à l’inscription des futurs bâtiments dans le paysage urbain  et au choix des petites tuiles couvrant ces mêmes bâtiments… un quartier est si vite défiguré par une vilaine toiture mal retapée.


Article paru dans le journal Cauderes n° 19 

Rédigé par Association Cauderes

Publié dans #actions militantes

Commenter cet article